b
 

Dépêches

j

Social

Date: 2020-01-30

Social,Social,

PROTECTION DU CANDIDAT AUX ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

Lorsqu'un salarié bénéficie du statut de salarié protégé, ce qui est notamment le cas lorsqu'il est représentant du personnel, l'employeur a besoin de l'autorisation de l'inspecteur du travail pour le licencier. Ce statut protecteur s'applique aussi au salarié qui annonce son intention de se porter candidat aux prochaines élections professionnelles s'il prouve que l'employeur a eu connaissance de l'imminence de sa candidature avant de lui avoir envoyé la lettre de convocation à l'entretien préalable au licenciement.

Dans cette affaire, l'employeur avait bien eu connaissance de l'imminence de la candidature du salarié aux élections et l'avait pourtant licencié sans autorisation. Le salarié avait alors demandé l'annulation de son licenciement. L'employeur soutenait, que le statut protecteur ne pouvait s'appliquer au salarié car la date indiquée pour les élections dans son courrier était erronée. La Cour de cassation n'a pas été du même avis. Peu importe cette erreur, le statut protecteur s'applique.

Cass. soc. 27 novembre 2019, n°18-16975 D

Retourner à la liste des dépêches Imprimer